​​"Passer du temps avec le client, c'est clé dans le métier de Chef de Projet"


A 36 ans, Thibaut Ricard dispose déjà d’expériences riches qui l’ont mené du Royaume-Uni au Maroc en passant par la Suisse. Arrivé chez Tetra Pak® en 2009, il porte aujourd’hui une double casquette. Il est à la fois Responsable Supply Chain Equipment et Chef de Projet Senior.

 

Avant d’arriver chez Tetra Pak, j’ai beaucoup voyagé. Mon IUP en Systèmes Industriels en poche, j’ai rejoint en 1998 l’entreprise Crown Cork & Seal tout d’abord à côté d’Oxford, puis à Leicester, dans le Nord de l’Angleterre, et enfin aux Etats-Unis. J’ai ensuite fait une entorse à la gestion de projet lorsque je me suis vu proposer la direction d’une usine de bouchons et de bouteilles à Casablanca. Je suis resté un an et demi au Maroc, avant d’être envoyé en 2004 à Bâle en Suisse, en tant que directeur technique Europe de l’activité plastique. En parallèle, j’ai travaillé sur l’ouverture d’une usine à Moscou où je m’occupais de la partie injection.

Puis, en 2006, je suis parti aux Etats-Unis gérer un projet d’industrialisation de bouchons pour Coca-Cola, à Salt Lake City (Utah) et à Richmond (Virginie). J’y ai passé près de trois ans avant d’éprouver l’envie de rentrer en France. C’est alors que je suis arrivé chez Tetra Pak, fin avril 2009, au poste de Chef de Projet Senior.

« Au bout de deux ans, j’ai pris la tête du département »

Mon arrivée coïncidait avec la réorganisation du département Capital Equipment. Et la création d’une toute nouvelle équipe de trois personnes dont j’allais faire partie. Nous avons pris nos fonctions le même jour. Nous nous sommes retrouvés tous les trois à l’aéroport de Strasbourg pour rencontrer nos clients. Une très bonne entrée en matière.

Ayant des compétences différentes (gestion de projet, technique, et ingénierie), nous apportons chacun notre pierre à l’édifice, et bénéficions d’une bonne cohésion. Au bout de deux ans, j’ai pris la tête du département. Je porte donc dorénavant une double casquette. Ensemble, nous gérons tout le parc de machines en France au niveau contractuel. En somme, toute la vie d’un projet !

« Pour obtenir ma certification, j’ai suivi des cours en alternance en Suède et en Angleterre »

Tetra Pak croit beaucoup en la gestion de projet. En plus de déployer des personnes dédiées à chaque marché, Tetra Pak invite aussi les chefs de projets à être certifiés par le Project Management Institute. Un travail qui demande énormément d’investissement personnel. Pour obtenir ma certification, j’ai suivi des cours en alternance en Suède et en Angleterre. J’ai dû apprendre 42 process par cœur, car on doit tout connaître sur le bout des doigts pour passer l’examen ! Un examen de 4 heures, à l’américaine, qui se déroule en isolement total ! Une très bonne expérience.

Un chef de projet gère généralement cinq à six projets à la fois, dont trois en exécution. Première action : comprendre les besoins du client et son but final. On doit ensuite développer une solution technique adaptée. Cela va passer par une proposition de machines, de plans d’implantation de ligne, une proposition technique, et une proposition commerciale. Si le client donne son accord, j’interviens pour acheter les équipements, je participe à la rédaction du contrat de location ou de vente, et enfin je planifie avec le site toute la réalisation de la prestation. Je m’occupe, une fois les équipements livrés, de la gestion des techniciens en charge de l’installation. Je m’assure de la satisfaction du client à chaque étape du projet, du montage à la mise en service, en passant par la validation de la stérilité de la ligne. Ma mission s’arrête quand la ligne a atteint sa performance contractuelle et que la période d’assistance à la production prévue au démarrage est terminée.

« J’aime commencer mes journées tôt »

Je débute ma journée de travail vers 7h du matin, et je la termine entre 18 et 19h. Le lundi, je commence par faire un point sur tous mes projets et je planifie mes tâches à effectuer dans la semaine. Pendant ma semaine, je dois avoir balayé tous les projets que j’ai en cours. Il ne doit rien rester en suspens. Mais ce qui prend le dessus sur toutes mes tâches, c’est bien évidemment la relation client ! En général, je suis 50 % du temps en clientèle. Passer du temps avec le client, c’est clé dans ce métier. Enfin, je réunis mon équipe pour faire un bilan des installations, des contrats équipements et des problèmes divers.

Dernière innovation en date : la conditionneuse Tetra Pak A3/Speed® TBA 200 Slim, la 1ère ligne haute cadence nouvelle génération en France. Elle tourne à 24 000 emballages/heure, contre 9 000 emballages/heure d’habitude ! Accompagner notre client dans la prise en main de cette nouvelle machine a donc constitué un gros défi ! Car il a fallu tout revoir : les plans qualité, la façon de travailler, les compétences des techniciens, tous les flux d’emballages, de matières premières et de produits finis… Un véritable challenge ! Nos clients demandent constamment de l’innovation. Ce qui nous pousse à avancer.

 

Votre métier en 3 mots ?
Coordination, rigueur, écoute.
Votre moment préféré de la journée ?
Le matin, entre 7h et 8h. J’aime le calme de l’arrivée au travail. C’est l’heure où l’on peut mettre les choses à plat et prendre un peu de recul.
​Ce que vous préférez dans votre métier ? 
La coordination avec les partenaires (clients et fournisseurs), et le côté organisation et suivi.

Un passe-temps ?
Je joue de la guitare une fois par semaine avec un groupe d’amis. C’est notre soirée d’évasion à tous.

Propos recueillis par Aurélie Charpentier © AdC

Thibaut Ricard