Colombes, France

​​​Recyclage des briques alimentaires : 19 jeunes designers relèvent le défi PolyAl​

19 étudiants en design industriel ont imaginé de nouveaux produits à partir du PolyAl, un matériau très prometteur issu du recyclage du polyéthylène et de l’aluminium contenus dans les briques alimentaires.


Réinventer la matière

Le principe de recyclage des briques alimentaires - constituées de 72% de carton, 23% de polyéthylène et 5 % d’aluminium, - repose sur une technologie de pulpage où l’on extrait la fibre de carton contenue dans la brique. Le Pe et l’aluminium restants, deviennent après transformation le PolyAl.

Créé à l’initiative d’Alliance Carton Nature en partenariat avec Urban’ext qui a fourni le matériau, « Le défi PolyAl » a donné carte blanche à de jeunes designers de l’ENSCI-Les Ateliers pour tirer pleinement parti des atouts de ce matériau original. Après plusieurs mois de recherches, les étudiants ont remis des travaux particulièrement créatifs avec des applications dans de nombreux domaines comme la mode (chaussures, sacs), la décoration, l’électronique grand public ou encore la création. Critères du jury pour sélectionner les meilleurs des 8 projets ? La nouveauté, mais surtout les perspectives de développement futurs, un point assez naturel pour des étudiants bientôt diplômés de la seule école nationale supérieure consacrée au design industriel.


Enceintes, pots, sacs

Les votes des jurés – dont celui de Fabrice Peltier, Designer Industriel, parrain de l’opération – se sont portés sur des carénages d’enceintes acoustiques, des pots et boîtes incassables et un très original Meccano géant destiné à la micro-architecture. Chaque projet est directement inspiré par les propriétés de la matière PolyAl. Ses atouts ? Totalement imputrescible, cette matière est souple tout en tant résistante et se recycle totalement. Le PolyAl permet de créer des pièces aux formes multiples à partir d’un seul et même matériau, sans soudure, et donc garantissant une étanchéité parfaite.


49% des briques recyclées

Ces nouvelles perspectives de débouchés pour le polyéthylène et l’aluminium issus du recyclage des briques alimentaires est très porteur puisque le taux de recyclage est en constante progression. Il est passé de 45% en 2013 pour atteindre 49% en 2014. La partie Polyéthylène/Aluminium a elle seule, représente 9000 T qui sont recyclées sur le marché français.


Des entreprises qui parient sur le recyclage

Traidib à la Guerche-sur-L’aubois transforme les résidus de Pe/Alu en PolyAl, Urban’ext à Montmorillon et Signal Concept situé près de Tours proposent une gamme de mobilier urbain : bancs, tables de pique-nique, table de ping-pong… Viquel spécialisé dans les fournitures de bureau a lancé en 2013 une gamme UNIK® de fournitures scolaires et de bureau. En France ces 4 PME ont parié sur les débouchés du PolyAl.
 
Le recyclage du carton quant à lui, intéresse les industriels comme Lucart Group, qui a développé Fiberpac® en partenariat avec Tetra Pak, une matière première obtenue à partir du recyclage des fibres de cellulose présentes dans les briques alimentaires. Elle a donné naissance à Econatural, une gamme de papiers (essuie-tout, serviettes, moucho​​irs), disposant d’excellentes capacités de résistance et d’absorption. Le bilan environnemental est flatteur. En 2014, Lucart Group a contribué à récupérer 995 millions de briques et a évité l’émission de 28 715 tonnes de CO2 à travers cette offre.


Crédits photos : ©ensci-alliance-carton-nature​