Colombes, France

​World Class Manufacturing : la méthode d’amélioration continue​


Depuis 2004, Tetra Pak a mis en place une méthode d’amélioration continue, héritée du savoir-faire de l’industrie automobile, dans toutes ses usines à travers le monde. Découverte d’une méthode d’Excellence Opérationnelle qui a déjà fait ses preuves à l’usine Tetra Pak de Dijon.


Quel que soit le secteur, le paysage industriel se recompose et ne cesse d’innover avec de nouvelles méthodes. Le World Class Manufacturing (WCM), un système de management complet destiné à améliorer la performance de l’entreprise par l’élimination des pertes, en est un parfait exemple. Théorisé au milieu des années 80 par des spécialistes de la stratégie américains, ce modèle est basé sur l’étude d’entreprises japonaises, allemandes et américaines qui ont atteint des niveaux de performance supérieurs aux normes connues dans leur secteur d’activité.

Suite à ces études, un modèle de déploiement d’outils de résolution de problèmes et d’amélioration de la productivité a été créé par le professeur Yamashina. Et c’est le groupe Fiat et ses sous-traitants, qui ont été les premiers à mettre le WCM en pratique à partir de 1995.

« Comme d’autres méthodologies d’amélioration continue, le Lean Management, le « Six sigma » ou le fameux TPM (Total Productive Maintenance) initié par Toyota, le WCM est issu de l’industrie automobile. Il est très efficace lorsqu’il s’agit de déployer des standards industriels dans des groupes de plusieurs dizaines voire centaines d’usines à travers le monde, comme l’a fait notamment Renault » explique Alain Galloni, associé du cabinet de management Kurt Salmon.

Responsable de la politique d’amélioration continue de Tetra Pak France, Cédric Meyer a participé à la mise en place de cette méthode et revient sur cet aspect global. « Depuis le début des années 2000, le groupe Tetra Pak demande à toutes ses usines à travers le monde de se faire certifier par le Japan Institute of Plant Maintenance (JIPM) qui diffuse les bonnes pratiques de l’amélioration continue, explique ce dernier. Celles-ci s’attaquent à l’ensemble des pertes, pas uniquement au niveau de la production mais également tout au long de la « supply chain », depuis l’approvisionnement des sites jusqu’à l’expédition des produits finis ».


Le « WCM » installe Longvic dans un cycle de progrès permanents


A Longvic, près de la ville de Dijon (Côte d’Or) où Tetra Pak produit le matériau des emballages, le WCM est ainsi à l’œuvre depuis 2004. La méthode est désormais bien rodée. Dans chacun des domaines ciblés*, des groupes de travail sont lancés avec des objectifs précis. « Un groupe de travail est ensuite créé. Ce groupe multi-hiérarchique et pluridisciplinaire met en place des actions d’amélioration en étant garant des résultats obtenus et de leur maintien dans le temps », souligne Cédric Meyer.


10 ans d’amélioration avec des résultats concrets


Le WCM est en effet un outil très efficace pour diffuser les « best practices ». En une dizaine d’années de pratique à Longvic, les actions se sont multipliées. « Plusieurs centaines de groupes ont été créées, chaque groupe demandant un à trois mois de travail en moyenne », explique Cédric Meyer. Deux d’entre elles lui tiennent particulièrement à cœur. « Dans le domaine de la sécurité, la première cause d’accidents de travail était les coupures avec des cutters. Un groupe WCM a permis d’éradiquer le problème par la mise en place d’actions de substitution. On ne se coupe plus à Longvic ! », indique-t-il.

La seconde action concerne l’augmentation de la productivité du nouveau laminoir installé en 2011. Des actions WCM ont été menées pour améliorer les changements de séries, la réduction des pannes, la mise en place d’un plan d’action préventif ou encore la formation des opérateurs de production. Le résultat est spectaculaire : en trois ans, la productivité de cet équipement qui est au cœur du fonctionnement de l’usine a été augmentée de 24 % ! « Nos progrès sont continus ce qui permet à Longvic de postuler pour le « special award », le troisième niveau d’excellence de la certification JIPM en 2016 », se félicite Cédric Meyer.

Philippe Mathieu © AdC- L’Agence de Contenu

*Il existe plusieurs « piliers » dont notamment la maintenance autonome, la maintenance planifiée, l’amélioration ciblée, la qualité….

Téléchargements

Logo WCM

Logo WCM

(Image, 44 KB)
Aperçu Téléchargement
Cédric Meyer

Cédric Meyer

(Image, 28 KB)
Aperçu Téléchargement