Groot-Bijgaarden, Belgique

​Un consommateur sur deux estime que les informations sur les étiquettes ne sont pas très lisibles

Enquête de Tetra Pak sur les étiquettes auprès des consommateurs : la durée de conservation, la sécurité et la qualité priment, les allégations de santé sont peu fiables et non pertinentes

La nouvelle directive UE relative à l'étiquetage a pour but de fournir des informations plus claires et plus complètes au consommateur. Et pourtant, parmi les critères considérés comme pertinents sur l'emballage, l'étiquetage n'arrive qu'en 6e place pour le consommateur. Durée de conservation, qualité et sécurité alimentaire sont les trois critères cruciaux pour l'utilisateur final. Les informations figurant sur l'étiquette sont toutefois primordiales, car près de la moitié des consommateurs ont connu une mauvaise expérience avec des aliments gâtés ou moisis. Et les récents scandales alimentaires encouragent plus que jamais le consommateur à prendre garde aux informations de l'emballage.

Depuis le 13 décembre, les étiquettes des denrées alimentaires doivent mentionner des informations claires, complètes et plus lisibles. Tetra Pak a mené une enquête sur la perception des emballages en termes d'information, de sécurité et de durée de conservation auprès d'un panel de 200 consommateurs.

Tetra Pak a voulu connaître la perception des informations sur les emballages et leur importance pour les consommateurs. À l'heure actuelle, plus d'un consommateur sur trois estime que ces informations ne sont pas aisément compréhensibles, et pas moins d'un consommateur sur deux estime qu'elles ne sont pas très lisibles. Étant donné que trois quarts des consommateurs estiment que les informations sur l'emballage doivent fournir des indications claires quant au contenu, à l'origine et aux valeurs nutritionnelles, cette nouvelle directive européenne arrive à point nommé.

Les allégations de santé dans la ligne de mire

Plus de 80% des personnes interrogées se fient à la sécurité du contenu d'un emballage, à la date limite de consommation et de conservation. Le top 5 des éléments d'information primordiaux sur l'emballage est mené par la durée de conservation, suivi des informations sur les ingrédients, les prescriptions de conservation, la mention de substances allergènes et les valeurs nutritionnelles du produit. Près de la moitié des personnes interrogées se déclarent disposées à payer davantage pour un emballage permettant une plus longue conservation.

« Pour Tetra-Pak, la sécurité alimentaire est, depuis la création de l'entreprise, la grande priorité. Grâce à la combinaison de la technologie UHT et du processus de remplissage aseptique, les produits laitiers et les jus de fruits se conservent plus longtemps en toute sécurité dans le monde entier. Ces percées technologiques nous ont permis de jouer, depuis plusieurs décennies, un rôle de pionnier dans tout ce qui touche à la conservation des aliments et à l'optimisation des processus alimentaires », déclare Birgit Kamp, porte-parole de Tetra Pak.

Malgré les efforts des autorités, depuis les crises alimentaires, près d'un consommateur sur deux se méfie de la traçabilité des denrées alimentaires emballées. Et autant de personnes interrogées estiment que ces informations sont secondaires. Toutefois, en raison des crises alimentaires, plus de la moitié des consommateurs interrogés lisent les étiquettes des emballages plus attentivement qu'auparavant. Plus d'un consommateur sur trois se soucie également du pays d'origine et se fie moins à la composition ou aux ingrédients du contenu de l'emballage.

En tête de classement en matière de caractère douteux, les allégations de santé sur les emballages. Près de deux tiers des personnes interrogées (62%) déclarent ne pas s'y fier et près de la moitié estime qu'elles ne sont pas pertinentes.

Mauvaises expériences

Les emballages abîmés sont le problème le plus fréquent (73%), suivi par le fait qu'ils soient encore en vente alors que la date limite de conservation est dépassée (77%). Plus de la moitié des consommateurs interrogés ont déjà été confrontés à des problèmes avec le contenu de l'emballage : odeur, couleur ou saveur. Près d'un consommateur sur deux a déjà ouvert un emballage et trouvé des denrées alimentaires gâtées ou moisies, et 15% déclarent avoir été malade après avoir consommé des aliments gâtés sortis d'un emballage. Dans ce contexte, il est étonnant de constater qu'un consommateur sur cinq ne tient pas toujours compte de la date limite de conservation (plus d'une personne sur dix n'y accorde absolument aucune importance) et que près d'une personne sur trois ne lit pas, ou occasionnellement les prescriptions de conservation sur l'emballage.

Qualité

Outre la durée de conservation, la qualité et la sécurité, le consommateur accorde une grande importance au confort d'utilisation (83%) et au caractère écologique (68%) de l'emballage. En matière de confort, la facilité d'ouverture et de consommation, le caractère refermable et la facilité de rangement priment pour plus de deux consommateurs sur trois. Les explications quant à l'utilisation ou à la préparation du produit sont également très appréciées. Il est étonnant de constater que le consommateur n'accorde que peu d'importance à un concept attrayant (26%). Une chose est sûre, l'emballage doit susciter la confiance, tout en étant très pratique.

Liens vers la présentation complète : Enquête de Tetra Pak sur les étiquettes auprès des consommateurs.

Les cartons à boissons ont le vent en poupe

L'enquête menée auprès des consommateurs démontre que les cartons à boissons sont en tête sur toute la ligne en matière de sécurité, de durée de conservation, de qualités gustatives et d'information. Le carton est talonné par le verre, à son tour suivi par les emballages en plastic et les boîtes de conserve.

Les consommateurs déclarent également privilégier le carton à boisson en matière de sécurité alimentaire pour les soupes, sauces, boissons à base de lait et produits laitiers. Le verre arrive en tête pour les jus de fruits, le vin et l'eau, tandis que pour les yaourts et les puddings, c'est le plastic. Les boîtes de conserve ne sont quant à elles appréciées que pour les tomates (épluchées ou passata).