Évaluation du cycle de vie des emballages carton

L'analyse du cycle de vie (ACV) est une technique d'évaluation de l'impact environnemental d'un produit tout au long de son cycle de vie : extraction des matières premières, traitement des matériaux, fabrication, distribution et traitement en fin de vie. 

Le cycle de vie d'un emballage de Tetra Pak

L'intérêt de comprendre les impacts environnementaux tout au long de la chaîne de valeur a été reconnu très tôt par l'entreprise. Nous utilisons des ACV pour connaître notre système de production depuis le milieu des années 80. Maîtriser les impacts à chaque étape du cycle de vie nous permet d'identifier des opportunités d'amélioration de nos dispositifs de production d'un point de vue environnemental et de favoriser des conceptions de produit et de fabrication plus écologiques.

En 1999, Tetra Pak a commandé une étude ACV préliminaire pour recenser les étapes du cycle de vie des brique alimentaires et leur contribution respective à l'impact environnemental. Elle a été réalisée par un institut de recherche indépendant en Norvège en s'appuyant sur la procédure normalisée d'analyse du cycle de vie.

Exemples d'analyse du cycle de vie

Plusieurs analyses du cycle de vie (ACV) ont été réalisées pour connaître l'impact environnemental des emballages alimentaires et des boissons. Les analyses citées dans les exemples publiés ci-dessous ont été menées par des instituts scientifiques indépendants, en conformité avec la norme internationale reconnue ISO 14010. Elles ont toutes fait l'objet d'une révision par des pairs.

En savoir plus sur les exemples d'analyse du cycle de vie​.

Calculer l'empreinte carbone d'un carton

L'empreinte carbone d'un produit correspond à la somme de tous les gaz à effet de serre émis pendant le cycle de vie dudit produit. Cela comprend l'approvisionnement en matières premières, la production, la distribution, la consommation, le transport et le traitement en fin de vie du produit.

Nous produisons de nombreux types d'emballages remplis et distribués dans divers endroits du monde. Le traitement en fin de vie varie également au cas par cas en fonction des conditions de recyclage locales, ainsi que des choix du consommateur final. Il serait très laborieux de calculer avec exactitude l'empreinte de chacune de ces combinaisons.​

Il est néanmoins possible d'effectuer des calculs de type « Cradle-to-Gate » (du berceau à la porte de l'usine) pour un certain nombre d'emballages carton à l'aide de notre calculateur de CO2. Les résultats obtenus par notre calculateur de CO2 des cartons indiquent l'empreinte carbone des emballages carton, dans les conditions européennes, jusqu'au moment où le matériau d'emballage quitte nos usines. Les impacts liés à l'approvisionnement en matières premières et au transport de ces dernières à destination de nos usines, ainsi que celui de la transformation des matières premières en matériaux d'emballage sont des domaines que nous contrôlons directement à travers notre politique et nos actions. Par ailleurs, ces mesures permettent à nos clients de choisir leur emballage en connaissance de cause et ainsi de tenir compte de l'aspect environnemental dans leur décision.

&

Notre calculateur de CO2 pour emballages carton en ligne​ (version 7, 2021) a été certifié par le Carbon Trust, qui l'a déclaré apte à générer des empreintes carbone conformément à la spécification PAS 2050 : 2011, ISO 14044:2006 et ISO 14067:2018.

Empreinte carbone indicative d'un emballage carton aseptique

Pour illustrer l'impact sur le changement climatique d'une brique alimentaire aseptique tout au long de son cycle de vie, nous avons créé l'empreinte carbone du cycle de vie d'un emballage classique Tetra Brik Aseptic avec bouchon (HeliCap 23).​

Les résultats présentent l’empreinte carbone « du berceau au tombeau » du carton, y compris la production et le transport de matières premières, la conversion, le transport de matériaux d’emballage, le remplissage, la distribution et la fin de vie.

Les calculs ont été réalisés en fonction de données moyennes du secteur d'activité et des conditions européennes. Concernant la production d'emballage carton pour liquides alimentaires, des données moyennes sont utilisées, telles que présentées par l’ACE (Alliance for Beverage Cartons and the Environment, www.ace.be), ainsi que des données sur les plastiques, présentées par Plastics Europe (www.plasticseurope.org) et sur les couches d'aluminium, présentées par l'EAA (European Aluminium Association, www.eaa.net). Concernant les opérations de conversion, des données moyennes globales issues de la déclaration de Tetra Pak sur l'émission de gaz à effet de serre sont utilisées pour représenter la performance en 2016. L’impact du transport des matières premières vers l’usine de transformation est inclus dans le résultat de conversion et s'appuie sur les données moyennes européennes. Pour le transport des matériaux d’emballage vers la remplisseuse, les modes et les distances moyens présentés par ACE sont appliqués. Le formage et le remplissage de l'emballage se basent sur des données de performance classiques et des données moyennes globales pour l’électricité. Les paramètres de fin de vie se basent sur les conditions de gestion des déchets moyennes en Europe, conformément aux statistiques de 2016 (www.ace.be), avec 47 % de recyclage et 29 % de récupération d’énergie. La mise en décharge a été modélisée pour la partie restante. La méthode « cut-off » a été utilisée lors de la modélisation de la fin de vie : aucune charge environnementale ni aucun crédit n’a été inclus dans les résultats pour les cartons recyclés ou incinérés avec récupération d’énergie.

La « capture de carbone biogénique dans le matériau », telle qu’elle est présentée séparément dans les résultats, est une estimation de la quantité de carbone stockée dans l’emballage en quittant la porte d’usine de transformation de Tetra Pak. Les plantes en croissance capturent et stockent le carbone de l’atmosphère. Lorsque la fibre de bois est traitée en carton, le carbone reste stocké dans ce dernier. La « libération de carbone biogénique » comprend la quantité de carbone libéré en fin de vie, sans recyclage ni récupération d'énergie (dans ces cas, la méthode de « cut-off » a été appliquée comme décrit ci-dessus). Pour obtenir un résultat net, y compris les combustibles fossiles et le CO2 biogénique, il convient d'ajouter l’impact sur l’empreinte carbone, l’absorption du carbone biogénique et la libération de carbone biogénique.

Les résultats calculés ne sont pas exacts ; ils sont indicatifs et se basent sur plusieurs simplifications. Pour obtenir l’empreinte CO2 précise d'un emballage, vous devez connaître sa composition matérielle spécifique, l’usine de conversion dans laquelle il a été produit et déterminer si les matières premières ont été amenées à Tetra Pak par train ou en camion. Nous avons utilisé les spécifications matérielles les plus courantes comme base de calcul des résultats.

Les spécifications et les poids de l’emballage varient localement et selon les exigences de protection du produit. Les données sur l’empreinte CO2 seront nécessairement modifiées au fil du temps, car les méthodologies et les données sont affinées.

Les résultats ne doivent pas servir à établir des déclarations comparatives à destination du grand public. Toute utilisation de ce type ne serait pas conforme aux normes ISO.

Les résultats proviennent de l’outil interne de Tetra Pak (modèle de produit CO2 version 5, 2018). L’empreinte carbone de ce produit a été certifiée par le Carbon Trust. ​

Graphique de l'empreinte carbone