Principe des rapports

Nous avons mis en place des procédures et des processus ainsi qu'un système complet de production de rapports afin de faire un suivi des progrès que nous réalisons par rapport à notre objectif en matière de climat et afin d'assurer la régularité, la cohérence et la précision de la communication d'informations. Depuis 1999, nous élaborons des rapports sur nos données environnementales, conformément aux principes suivants :

  • toutes les données présentées portent sur l'année calendaire entière, de janvier à décembre.
  • Nous dressons des rapports sur les gaz à effet de serre (GES) conformément aux principes du Protocole des GES élaborés par le World Resource Institute (WRI, institut des ressources mondiales) et le World Business Council on Sustainable Development (WBCSD, conseil mondial des entreprises pour le développement durable). Nous avons appliqué l'approche consolidée de « contrôle opérationnel » pour déterminer les frontières organisationnelles et les gaz à effet de serre couverts par le Protocole de Kyoto des Nations Unies, le WRI et le Protocole des GES du WBCSD.
  • Nous proposons également un indicateur d'éco-efficacité pour certaines données. Les indicateurs d'éco-efficacité font état de l'impact environnemental en se basant sur un certain paramètre, par exemple les volumes de production.
  • Dans certains cas, nous avons corrigé les données des années précédentes, lorsque des sites ont fait état de corrections apportées aux données historiques. Cela permet d'améliorer la qualité des données et de faire des comparaisons plus pertinentes entre les années. En conséquence, les données présentées dans les rapports précédents peuvent légèrement varier.
  • Si nous devons recalculer des données, nous appliquons notre propre politique de recalcul, laquelle est conforme aux normes du Protocole des GES pour la comptabilité générale d'entreprise et la comptabilité des éléments du Champ 3.

Réaliser des rapports sur les émissions de gaz à effet de serre (GES)

Tetra Pak travaille depuis longtemps à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Depuis 1998, nous recueillons tous les ans des données auprès de diverses divisions de notre organisation et nous regroupons ces informations dans une base de données centralisée.

Jusqu'en 2010, nous mesurions uniquement les émissions provenant de nos propres activités. Puis en 2011 nous avons mis en place notre nouvelle stratégie concernant le climat. Celle-ci articulait notre engagement en matière de réduction des émissions sur l'ensemble de la chaîne de valeur, lequel est défini dans notre objectif climatique pour 2020, et définissait 2010 comme année de référence, année au cours de laquelle nous avons recueilli des données sur l'ensemble de la chaîne de valeur pour la première fois.

Les deux années suivantes ont été consacrées à la mise en place et au perfectionnement de procédures et de processus nous permettant d'atteindre notre objectif. Nous avons commencé à surveiller nos données d'émissions via des organismes d'audit indépendants en 2013. Afin d'avoir la certitude que nous disposons de tous les chiffres et qu'il soit possible de faire des comparaisons, nos directives comptables se basent sur le Protocole des gaz à effet de serre (Greenhouse Gas Protocol), largement reconnu comme étant la méthodologie de référence en termes de gestion des émissions de gaz à effet de serre.

Selon le Protocole, nous devons dresser des rapports sur les émissions dans trois domaines, ou Champs :

  • Champ 1 : émissions directes provenant de nos propres activités, comme la consommation de combustible et le recours aux frigorigènes et aux solvants.
  • Champ 2 : émissions indirectes, liées à l'achat d'électricité et de matériaux de chauffage, de vapeur ou de refroidissement.
  • Champ 3 : émissions indirectes de notre chaîne d'approvisionnement, provenant de sources qui n'appartiennent pas et ne sont pas contrôlées par Tetra Pak.

Le total de notre Champ 2 en 2015 a été calculé selon la méthode « sur la base du marché ». Cela signifie que nous avons utilisé les taux d'émissions spécifiques aux fournisseurs, si ceux-ci étaient disponibles, conformément à nos critères de qualité du protocole des GES de portée 2 et que nos résultats traduisent la consommation d'électricité renouvelable sur nos sites. Le Champ 3 englobe les émissions sur l'ensemble de la chaîne de valeur, ce qui donne un panorama exhaustif de l'impact climatique total émanant de l'approvisionnement, la production, l'utilisation et l'élimination de nos produits.

Le Champ 3 englobe les émissions sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement, y compris nos fournisseurs, nos clients et le traitement des produits en fin de vie, ce qui donne un panorama exhaustif de l'impact climatique total émanant de l'approvisionnement, la production, l'utilisation et l'élimination de nos produits.​

  • Fournisseurs : production de matières premières acquises, comme le carton, l'aluminium et les polymères. Transports entrants et sortants qui font l'objet d'un contrat avec notre entreprise.
  • Nos opérations : émissions émanant des déplacements professionnels, des déchets provenant de nos activités et émissions produites en amont, liées aux consommations de combustibles fossiles et d'énergie sur site (non incluses dans les Champs 1 et 2).
  • Clients : L'utilisation d'énergie des équipements Tetra Pak installés sur les sites de nos clients, y compris les machines de traitement, de remplissage et les équipements de ​distribution. Les transports, y compris le transport des matériaux d'emballage aux clients sans accord avec Tetra Pak.
  • Fin de vie : comprend l'impact climatique des briques alimentaires Tetra Pak expédiées dans les décharges et l'incinération sans récupération de l'énergie.