2018-05-21
KENYA

​​​​​​​​​​​​​​​Partenariat pour développer la production de lait au Kenya

Tetra Pak s'est joint à un partenariat public-privé de développement du secteur laitier au Kenya pour répondre à la demande accrue de produits laitiers de la part de la population. Cette initiative améliorera le quotidien de la population, grâce à une hausse de la productivité des exploitations laitières, une augmentation des revenus et une plus grande participation des femmes dans la chaîne de valeur des produits laitiers.

Le défi

Le secteur des produits laitiers du Kenya est évalué à plus de 1,7 milliard de dollars, représente 40 % du PIB de l'agriculture nationale, et fait vivre plus de 700 000 foyers ruraux de petits exploitants. Ces petits exploitants (qui possèdent entre une et trois vaches) sont à l'origine de quasiment 80 % de la production de lait selon le Kenya Dairy Board (conseil laitier kenyan).

Toutefois, un grand nombre de ces exploitants sont confrontés à des problèmes de qualité, de rendement ou de rentabilité médiocres. Compte tenu du manque d'infrastructures et de centres de refroidissement, les exploitants recourent à des canaux informels pour fournir leur lait. Des intempéries imprévues ont également été à l'origine d'une chute des revenus de ces exploitants.

L'initiative

Pour relever ces défis et permettre à la production laitière locale d'exploiter son plein potentiel, nous avons créé un partenariat de développement public-privé entre Tetra Pak East Africa, Tetra Laval Food for Development, notre client New Kenya Co-operative Creameries (NKCC), la Swedish International Development Agency (agence suédoise de coopération internationale pour le développement, Sida) et l'ONG Heifer International.​

Le 17e et dernier objectif de développement durable des Nations Unies​ appelle à la formation de partenariats pour la réalisation des objectifs, en reconnaissant que nous devons créer de nouvelles collaborations afin de relever les défis auxquels nous sommes confrontés. Ce partenariat implique la mise en place d'un projet d'investissement de 12,6 millions de dollars US, pour permettre d'accroître la quantité et d'améliorer la qualité du lait produit par 30 000 exploitants dans la vallée du grand rift et dans l'Est du Kenya, ce qui permettra ainsi de contribuer également au second objectif de développement durable des Nations Unies.

Tetra Pak s'appuiera sur les expériences positives tirées de son modèle de centre de coordination des producteurs laitiers afin d'accomplir son rôle, à savoir de dispenser des formations pratiques aux petits exploitants. « Nous sommes ravis de lancer ce projet de centre de coordination des producteurs laitiers au Kenya, en collaboration avec un groupe de partenaires motivés » - Rafael Fábrega, Directeur de Tetra Laval Food for Development.

Dans le même temps, notre client, NKCC consacrera ses ressources en termes de temps, capital et personnel afin d'assurer la réussite du projet. « Le projet vise à augmenter le rendement de la production par vache grâce à une approche d'extension innovante et à un support technique avancé de la part des partenaires », explique Dominic Menjo, NKCC Chief Manager for Milk Procurement and Extension Services. 

La valeur

Cette initiative améliorera le quotidien de 30 000 petits exploitants laitiers ainsi que de leurs familles, grâce à une hausse de la productivité des exploitations laitières, une augmentation des revenus et une plus grande participation des femmes dans la chaîne de valeur des produits laitiers.

Chaque jour, le lait de chaque exploitant participant au projet sera acheté et collecté pour être traité, par conséquent ces derniers pourront s'investir dans leur activité et développer la chaîne de valeur laitière du pays de manière durable.

Le projet s'est également fixé pour objectif que les femmes représentent 50 % des participants à la formation. Les femmes sont déjà impliquées dans l'élevage du bétail, par conséquent le fait d'acquérir de nouvelles compétences renforcera leur rôle sur ce marché ainsi que dans les sociétés locales. Les enfants tireront également parti de cette initiative, en profitant d'un lait de qualité et aux hautes valeurs nutritionnelles, dans le cadre du programme de distribution de lait dans les écoles du Kenya.

Se tourner vers l'avenir

Une fois les bases établies, un atelier de lancement du projet a eu lieu en mars 2018. Notre spécialiste en développement du secteur laitier de Tetra Laval Food for Development dispense une formation spéciale aux directeurs des services d'extension et aux petits exploitants. Au fil du projet, nous mesurerons des indicateurs clés, notamment la production de lait, sa qualité et les revenus des éleveurs.

Des partenaires en train de signer des documents à l'ambassade de Suède à Nairobi.

En savoir plus sur la production laitière pour les petits producteurs laitiers sur unfold.tetrapak.com